La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Couleurs Gaies poursuit la mairie de Metz

Couleurs Gaies poursuit la mairie de Metz

date de redaction vendredi 21 janvier 2005


Le CGL de la Lorraine Nord demande au Tribunal Administratif de condamner la mairie à leur verser une indemnité pour avoir refusé le passage de la marche des fiertés dans la zone piétonne.


communiqué Couleurs Gaies - 20/1/2005

Le 14 janvier 2005, Monsieur Xavier IOCHUM, Avocat au Barreau de Metz, a adressé au Tribunal administratif de Strasbourg un recours en indemnisation contre la mairie de Metz, au nom de l’association Couleurs Gaies.

Couleurs Gaies, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans du Nord de la Lorraine, estime en effet que Monsieur Jean-Marie RAUSCH, maire de Metz, a abusé de son pouvoir réglementaire pour refuser à la Marche des fiertés LGBT de Lorraine du 3 juin 2004 ce qu’il a accordé au cortège de la Saint-Nicolas du 5 décembre 2004, dans des conditions exactement similaires.

Le 3 juin 2004, soit deux jours avant la Marche des fiertés LGBT (Lesbienne, Gaie, Bi, Trans) de Lorraine, la mairie de Metz notifiait à Couleurs Gaies l’interdiction faite aux chars de la Gay Pride d’accéder au centre-ville piétonnier de la ville pour les motifs suivants :

  1. La réglementation interdirait strictement le passage des véhicules motorisés dans le secteur piétonnier.
  2. Il ne serait plus possible d’autoriser l’accès du secteur piétonnier depuis la mise en place des bornes.
  3. Il serait inconcevable de laisser circuler des véhicules dans les rues piétonnes quand celles-ci sont noires de monde.

Le 5 décembre 2004, la mairie de Metz n’a vu aucun inconvénient à autoriser le passage du cortège de la Saint-Nicolas dans la rue Serpenoise. Pourtant, ce cortège était composé de 9 chars motorisés pour lesquels la mairie a fait baisser les bornes qu’il était impossible de descendre six mois plus tôt. Pourtant ce cortège motorisé a circulé dans un secteur piétonnier encombré par les milliers de personnes venues voir le bon Saint-Nicolas et profiter de l’ouverture exceptionnelle des commerces ce jour-là.

Le 2 décembre 2004, l’avocat de Couleurs Gaies adressait une demande préalable d’indemnisation à la mairie de Metz. En retour, le 16 décembre, Monsieur Jean-Marie RAUSCH nous faisait savoir qu’il n’accordait aucun crédit à notre sentiment de discrimination tout en précisant : « La comparaison que vous faites entre la "Marche des fiertés", manifestation ayant deux ans d’existence et le défilé de la Saint-Nicolas, fête populaire liée à une très ancienne tradition Lorraine, organisé depuis plus de trente ans à Metz le dimanche le plus proche de la Saint-Nicolas, ne me semble en rien fondée. »

CQFD ! Merci Monsieur RAUSCH d’être aussi limpide et de donner ainsi tout son sens au prix de « la démarche la plus préjudiciable à l’intégration et à l’épanouissement des personnes lesbiennes, gaies, bi et trans » décerné à la mairie de Metz le 11 octobre 2004 par la Fédération française des Centres Gais et Lesbiens.

Pour Couleurs Gaies,
Le président : Stéphane AUROUSSEAU.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur