La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Discrimination > La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour (...) > Lettre ouverte

Lettre ouverte

date de redaction lundi 6 décembre 2004


Lettre ouverte à M. Le président de la République française, M. Le Premier ministre, à mesdames et messieurs les ministres, à messieurs les Présidents des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat


Paris, le 4 décembre 2004

Mesdames, Messieurs,

SOS homophobie est une association de lutte contre l’homophobie, qui défend depuis plus de dix ans les homosexuels femmes et hommes victimes de discriminations liées à leur orientation sexuelle.

Les 7 et 8 décembre prochains devrait être votée par nos députés la loi relative à la mise en place de la haute autorité de lutte contre les discriminations.

Le Premier ministre en personne s’était engagé il y a plusieurs mois à faire voter une loi pénalisant l’incitation à la haine homophobe, loi qui aurait condamnée l’homophobie comme le sont très justement aujourd’hui le racisme et l’antisémitisme. Quoiqu’imparfait, ce projet de loi nous semblait aller dans le sens de l’égalité que nous réclamions depuis tant d’années. Notre déception fut donc immense lorsqu’on nous annonça le retrait de ce projet. Recevant certaines associations, dont la nôtre, le garde des Sceaux se voulut rassurant. On retrouverait l’essentiel des dispositions de cette loi sous forme d’amendements à la loi de création de la Haute Autorité.

Mais les travaux de la Commission des Lois de ce 1er décembre, et plus particulièrement l’amendement proposé par M. Garraud, visant à limiter la possibilité de se porter partie civile aux seules associations déclarées d’utilité publique, c’est-à-dire à aucune des associations de lutte contre l’homophobie, vont à l‘inverse de la direction et des engagements pris par le président de la République française, le Premier ministre et le garde des Sceaux.

Nous vous invitons donc à œuvrer en urgence pour que l’amendement Garraud soit retiré de ce projet de loi et pour que nos associations puissent enfin avoir la possibilité de combattre efficacement l’homophobie.

Voulant garder confiance en le respect des engagements pris par les plus hauts responsables politiques vis-à-vis d’une partie de la population de ce pays, nous vous prions d’accepter, Mesdames, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Pour SOS homophobie

La vice-présidente, Laure Lagardère
Le président, Ronan Rosec


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur