La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lutte contre les propos discriminatoires : l’affiche est belle mais il n’y a (...)

Lutte contre les propos discriminatoires : l’affiche est belle mais il n’y a plus rien derrière...

date de redaction lundi 6 décembre 2004


A son tour, la commission LGBT des Verts s’indigne de l’amendement déposé par le député Garraud, qui ruinerait définitivement le texte s’il était adopté.


Communiqué des Verts - 2 décembre 2004

Dans le cadre des dispositions sur les propos discriminatoires, les député-e-s UMP ont donc décidé, le 1er décembre, en Commission des Lois à l’Assemblée Nationale, de suivre M. Garraud, opposant notoire à toute lutte contre les discriminations, et de limiter aux associations reconnues d’utilité publique le droit de se porter partie civile. Ce faisant, ils ont porté le coup de grâce à un texte déjà bien mal en point.

Pour les Verts et la Commission Nationale LGBT des Verts, une telle disposition, si elle devait être votée par l’Assemblée Nationale lors de l’examen du texte en 2ème lecture la semaine prochaine, ruinerait définitivement ce texte. Partant, les Verts seraient obligés de refuser leur soutien à ce texte.

Cette proposition n’est rien d’autre qu’une interdiction faite aux associations de lutter contre l’homophobie. En effet, aucune association LGBT n’est reconnue d’utilité publique - notamment parce qu’une des conditions pour obtenir cette reconnaissance est d’avoir un budget de plus de 45 000 euros, alors que l’immense majorité des associations LGBT fonctionne avec des budgets très réduits.

Les Verts exigent donc que le gouvernement et les député-e-s de la majorité rejettent cet amendement. Faute d’obtenir ce rejet, les Verts n’auront pas d’autre choix que de refuser de cautionner une coquille que l’UMP n’a eu de cesse de vider de tout contenu.

Pierre Serne


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur