La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Couleurs Gaies s’apprête à porter plainte contre la mairie de Metz

Couleurs Gaies s’apprête à porter plainte contre la mairie de Metz

date de redaction lundi 6 décembre 2004


L’association gaie et lesbienne de Metz s’indigne du comportement du Maire, et estime qu’il a abusé de son pouvoir réglementaire pour refuser le passage des chars de la gay pride, et pour autoriser le passage de Saint Nicolas dans des conditions exactement similaires.


communiqué Couleurs Gaies - 4/12/2004

Le 3 juin 2004, soit deux jours avant la Marche des Fiertés LGBT (Lesbienne, Gaie, Bi, Trans) de Lorraine, la mairie de Metz notifiait à Couleurs Gaies l’interdiction faite aux chars de la Marche d’accéder au centre-ville piétonnier de la ville pour les motifs suivants :

1. La réglementation interdirait strictement le passage des véhicules motorisés dans le secteur piétonnier.

2. Il ne serait plus possible d’autoriser l’accès du secteur piétonnier depuis la mise en place des bornes.

3. Il serait inconcevable de laisser circuler des véhicules dans les rues piétonnes quand celles-ci sont noires de monde.

Le 5 décembre 2004, la mairie de Metz ne verra aucun inconvénient à autoriser le passage du cortège de la Saint-Nicolas dans la rue Serpenoise.

Pourtant, ce cortège sera composé de 9 chars motorisés devant lesquels il faudra bien descendre les bornes qu’il était impossible de descendre six mois plus tôt.

Pourtant ce cortège motorisé circulera dans un secteur piétonnier encombré par les milliers de personnes venues voir le bon Saint-Nicolas et profiter de l’ouverture exceptionnelle des commerces ce jour-là.

La preuve est faite pour celles et ceux qui en doutaient encore que l’interdiction subie par la Marche des Fiertés LGBT était fondée sur des considérations discriminatoires.

Couleurs Gaies s’indigne du comportement du Maire de Metz et estime qu’il a abusé de son pouvoir réglementaire pour refuser aux uns ce qu’il accorde aux autres dans des conditions exactement similaires.

En conséquence, Couleurs Gaies s’apprête à porter plainte contre la mairie de Metz devant le Tribunal administratif.

Pour Couleurs Gaies,

Le président,

Stéphane AUROUSSEAU.


Texte du tract distribué dans la rue Serpenoise le dimanche 5 décembre 2004 sur le passage du cortège de la Saint- Nicolas :

Pas de bonbons pour le Maire de Metz !

Le 5 juin 2004, la mairie de Metz refusait aux chars de la Marche des Fiertés LGBT de Lorraine l’accès au centre-ville au nom de la stricte application d’un arrêté municipale interdisant la circulation des véhicules dans le secteur piétonnier et pour des raisons de sécurité, la rue Serpenoise étant noire de monde. Le 5 décembre 2004, le cortège de la Saint-Nicolas remonte la rue Serpenoise avec une dizaine de chars motorisés. Pour ce dimanche de fêtes, le secteur piétonnier est encombré par des milliers de personnes venues voir le bon Saint-Nicolas et profiter de l’ouverture exceptionnelle des commerces. Preuve est faite que l’interdiction subie par la Marche des Fiertés LGBT était fondée sur des considérations discriminatoires. En conséquence, Couleurs Gaies s’apprête à déposer plainte contre la mairie de Metz devant le Tribunal administratif.

Le Père-fouettard serait-il à la mairie depuis 33


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur