La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lutte contre le sexisme et l’homophobie : assez d’hypocrisie !

Lutte contre le sexisme et l’homophobie : assez d’hypocrisie !

date de redaction vendredi 3 décembre 2004


Le MAG Jeunes Gais et Lesbiennes demande au gouvernement et aux députés de rejeter l’amendement Garraud limitant de fait l’usage des dispositions contre les propos homophobes.


communiqué de presse du MAG-Jeunes Gais et Lesbiennes - 2/12/2004

Hier soir, la commission des lois de l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi créant la Haute autorité de lutte contre les discriminations (HALDE), projet de loi intégrant 3 amendements proposés par le gouvernement lors de son examen au Sénat. L’adoption de ces amendements créant un délit de provocation à la haine et à la discrimination sexiste et homophobe pourrait être une bonne nouvelle si la commission des lois n’avait pas également adopté un amendement limitant la possibilité de se porter partie civile aux seules associations reconnues d’utilité publique.

M. Garraud, député UMP de Gironde, n’avait d’autre but en déposant cet amendement que de rendre cette loi inapplicable. En effet, quelle association LGBT pourrait prétendre au statut d’utilité publique, quand les conditions d’obtention de ce label prévoient un budget d’au moins 45 734,71 euros ? Avec une mauvaise foi assez consternante, M. Garraud justifie cet amendement par un souci d’ « éviter un déferlement d’actions et une provocation à la censure ». Alors que la répression de propos racistes ou antisémites n’est pas attentatoire à la liberté d’expression, la pénalisation de propos homophobes constituerait une censure ? Doit-on comprendre que si le racisme et l’antisémitisme ne sont pas en France des opinions dont on peut faire état publiquement, l’homophobie mérite en revanche tout notre respect ?

Plusieurs associations, dont le MAG-Jeunes Gais et Lesbiennes luttent sur le terrain contre le sexisme et l’homophobie en se rendant dans des établissements scolaires pour faire évoluer les mentalités. Alors que nous nous battons pour faire comprendre aux jeunes que « sale pédé » est une insulte aussi grave que « sale arabe », nous sommes révoltés que des députés de la majorité fassent preuve d’une si piètre notion du respect des différences.

Nous demandons au gouvernement et aux députés de rejeter l’amendement Garraud en séance plénière à l’Assemblée Nationale. Comme l’a souligné le président de la commission des lois, M. Clément, il s’agit simplement de renforcer la législation afin de « faire changer le comportement des Français ». Nous espérons que les représentants élus par les Français seront les premiers à montrer l’exemple.

Elodie Segura, présidente du MAG


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur