La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Fédération des CGL consternée par l’avis de la CNCDH

La Fédération des CGL consternée par l’avis de la CNCDH

date de redaction samedi 20 novembre 2004


La Fédération des CGL est consternée par l’inconséquence de la Commission Nationale Consultative des Droits del’Homme, et demande à être entendue par la CNCDH, qui vient de remettre en question la lutte contre l’homophobie.


Jeudi 18 novembre, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a demandé le retrait du projet de loi relatif à la lutte contre les propos discriminatoires à caractère sexiste ou homophobe, promis par le Président de la République.

Cynisme ou ignorance, la CNCDH estime que "s’il est indéniable que l’Etat doit assurer une protection aux personnes vulnérables de la société, il semble que ce principe n’a pas matière à s’appliquer en ce qui concerne l’homophobie"... La CNCDH a-t-elle entendu parler de Sébastien Nouchet, brûlé au troisième degré le 16 janvier dernier ? De Jean-Pierre Humblot, noyé le 1er août 2003 ? De François Chenu, tabassé à mort le 13 septembre 2002 ?

La CNCDH estime que "c’est par la libre communication des opinions et non par la répression que la société française a progressé et continuera à progresser vers l’acceptation des différences et le respect de la dignité de chaque être humain". Ce faisant, la CNCDH méconnaît, ou feint de méconnaître, les apports de la législation contre le racisme et l’antisémitisme à la lutte contre ces maux. La CNCDH ne voit pas, ou refuse de voir, le lien évident qui existe entre les actes de violence et les discours qui légitiment ces actes.

Pour être conséquente avec son avis du 18 novembre, la CNCDH doit maintenant demander l’abrogation de la législation contre le racisme et l’antisémitisme... Pour sa part, la Fédération française des CGL ne souhaite pas une telle abrogation. Elle souhaite au contraire que toutes les discriminations soient traitées à égalité. Elle demande instamment à être entendue par Joël Thoraval, président de la CNCDH.

Plus d'informations :

le texte complet de l’avis : L’avis défavorable de la CNCDH
notre dossier consacré au projet de loi : Loi sanctionnant les propos homophobes et sexistes


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur