La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Barroso renonce à passer en force

Barroso renonce à passer en force

date de redaction jeudi 28 octobre 2004


C’est une victoire pour les défenseurs des libertés et de l’égalité, une victoire pour l’Europe, estime l’Inter-LGBT.


communiqué de presse Inter-LGBT - 27/10/04

Jose Manuel Barroso a renoncé à présenter au vote du Parlement européen sa proposition de Commission, dont le rejet par les eurodéputés devenait de plus en plus plausible.

Ce recul n’est pas seulement une victoire pour les associations lesbiennes, gaies, bi et trans qui se sont mobilisées, parmi lesquelles l’ILGA-Europe et l’Inter-LGBT pour la France. Présente à Strasbourg le 26 octobre, l’Inter-LGBT a en effet souligné devant les eurodéputés que l’indignation suscitée par les propos homophobes et sexistes de Rocco Buttiglione était celle de tous ceux et toutes celles qui défendent les valeurs d’égalité, de liberté et de diversité au coeur de l’identité européenne.

Il ne s’agit donc pas d’une victoire d’un supposé "lobby homosexuel" contre le Vatican ou le catholicisme, comme certains chroniqueurs l’ont ainsi caricaturée. Il s’agit avant tout de la réaffirmation de principes fondamentaux attaqués de l’intérieur par un (ex- ?) futur Commissaire européen. Cette victoire appartient donc tout autant à la société civile qui s’est mobilisée qu’à un Parlement européen qui a honoré le mandat que les peuples lui ont confié. Et ce, alors même que les pouvoirs du Parlement européen n’ont pas encore été étendus comme le prévoit le Traité constitutionnel européen.

L’Inter-LGBT attend les nouvelles propositions de Jose Barroso dans la vigilance. Elle espère que la voix retrouvée du Parlement européen annonce une Europe qui, détournée des calculs particuliers des capitales, sera plus attentive encore à la défense des droits fondamentaux.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur