La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Commission européenne : les Verts voteront contre le recul de (...)

Commission européenne : les Verts voteront contre le recul de l’Europe

date de redaction mardi 26 octobre 2004


Que le Président Barroso maintienne M. Buttiglione à la Commission, et les eurodéputé-e-s Vert-e-s appelleront à censurer en bloc la Commission.


Communiqué de presse des Verts, le 25 octobre 2004

Pour les Verts, la Commission LGBT et la Commission féminisme, la composition de la Commission européenne proposée par Jose Manuel Durao Barroso est absolument inacceptable. En l’état, elle recevra le vote négatif des eurodéputé-e-s Vert-e-s.

Les Verts, résolument engagés dans la lutte contre toutes les formes de discrimination, ne peuvent accepter que Rocco Buttiglione soit membre de la prochaine Commission, en charge des dossiers « Justice, Liberté et Sécurité ». Tous ses actes passés le discréditent pour le poste qu’il entend occuper, et même pour toute fonction politique dans une Europe plus juste et plus solidaire : catholique ultra qui rêve d’enfermer les femmes dans la reproduction, et les homosexuel-le-s dans les confessionnaux ; vieux militant de la lutte contre l’avortement ; auteur d’un amendement au Traité Constitutionnel qui visait à autoriser les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle ; responsable politique opposé à la prévention du SIDA dans les lycées..., avec M. Buttiglione, les discriminations se porteront bien !

Socialistes et conservateurs ont déjà élu Anna Zaborska, militante homophobe et anti-IVG, à la présidence de la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres. Nous ne pouvons continuer de laisser les droits des femmes et l’égalité des genres aux mains de personnes ouvertement sexistes et homophobes.

Rocco Buttiglione a déjà fait l’objet d’un vote de défiance de la Commission des Libertés du Parlement Européen. Un tel vote est une première. Les Verts appellent l’ensemble des citoyens, des associations, et des mouvements politiques à faire pression sur les groupes politiques du Parlement afin qu’ils restent inflexibles et que M. Buttiglione soit écarté de la Commission. L’action de l’Union européenne a contribué à une relative émancipation des minorités dans de nombreux de pays européens. Cet héritage est gravement menacé aujourd’hui.

Un homme politique qui tient des propos haineux pour les femmes et les homosexuel-le-s ne peut plus aujourd’hui prétendre à un poste politique de premier plan sans susciter une grave crise politique en Europe : les Verts se félicitent de cette baisse du seuil de tolérance face au sexisme et à l’homophobie. Que le Président Barroso maintienne M. Buttiglione à la Commission, et les eurodéputé-e-s Vert-e-s, comme l’a annoncé le président du Groupe, Daniel Cohn Bendit, appelleront à censurer en bloc la Commission. Nous espérons que leurs homologues socialistes, communistes et libéraux confirmeront également leur défiance.

Yves Contassot
Porte-parole des Verts


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur