La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > 2.000 européens et 43 eurodéputés français contre la candidature (...)

2.000 européens et 43 eurodéputés français contre la candidature Buttiglione

date de redaction lundi 25 octobre 2004


Suite à l’appel de la Fédération des CGL, 34 eurodéputéEs françaiSEs sur 77 n’ont pas encore pris position contre la nomination d’un commissaire européen sexiste et homophobe.


COMMUNIQUÉ N°IC/CP/04/26 - Angers (49), le lundi 25 octobre 2004

Mardi 19 octobre, l’INTER CENTRES LGBT et trois autres associations européennes s’inquiétaient de voir Rocco Buttiglione, sexiste et homophobe notoire, accéder au poste de commissaire européen en charge des droits des femmes et des homosexuelLEs. Les CGL de France et leurs Membres associés adressaient une lettre à leurs eurodéputéEs afin de leur demander de refuser, mercredi 27 octobre, d’approuver la commission Barroso si M. Buttiglione était maintenu à ce portefeuille.

Jeudi 21 octobre, José Manuel Durao Barroso a certes proposé de prendre la "responsabilité politique directe" des droits des femmes et des homosexuelLEs... mais uniquement à la tête d’un groupe de cinq autres commissaires dont Rocco Buttiglione (sic) et Benita Ferrero-Waldner (re-sic), qui ne paraît guère plus appropriée sur ces questions que Rocco Buttiglione puisqu’elle appartient, en Autriche, au Parti populaire (ÖVP) du chancelier Schüssel qui a fait alliance avec le Parti libéral de Jörg Haider (FPÖ), extrême droite. La proposition de M. Barroso ressemble donc à une provocation susceptible d’inquiéter davantage encore les femmes et les homosexuelLEs.

La Fédération des CGL renouvelle son appel aux 77 eurodéputéEs françaiSEs. À ce jour, 17 (UMP) devraient approuver la commission Barroso et 43 (PS, Verts, PCF, PCR et MPF) devraient s’y refuser. Il reste impossible de prévoir la position des 17 eurodéputéEs UDF ou FN. La Fédération des CGL ne pourrait que constater l’incohérence d’un vote d’approbation des eurodéputéEs de l’UMP ou de l’UDF, à l’heure où le gouvernement soutenu par ces deux formations présente au Parlement français deux textes fondamentaux pour la lutte contre le sexisme et l’homophobie.

La Fédération remercie Adeline Hazan, eurodéputée de la circonscription Est, membre de la commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures du Parlement européen, qui a tenu à répondre à la lettre que lui adressaient Ex Æquo et RLG (les deux CGL de Reims), Couleurs Gaies (CGL Metz), CIGaLes, Émergence et Homonyme (Membres associés de la Fédération à Dijon, Sarreguemines et Nancy), et Jean-Gabriel Wlock (Correspondant local de la Fédération à Troyes). Adeline Hazan indique notamment que "la délégation socialiste française, ainsi que le groupe socialiste européen, attendent et exigent de Monsieur Barrosso un changement complet de portefeuille pour Buttiglione et n’accepteront aucune solution cosmétique".

Pour vous opposer à la confirmation de M. Buttiglione, rejoignez les 2.000 premiers signataires de la pétition européenne lancée par Pierre Albertini et Louis-Georges Tin le 19 octobre dernier : "Non à Buttiglione, oui à l’égalité des droits !" http://www.petitiononline.com/buttigli/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur