La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Discrimination > La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour (...) > Haute autorité de lutte contre les discriminations : un machin (...)

Haute autorité de lutte contre les discriminations : un machin inutile

date de redaction vendredi 8 octobre 2004


Le Groupe Activiste Trans’, condamne sans état d’âme la bonne conscience républicaine dans la création du Machin de lutte contre les discriminations, et demande l’abrogation pure et simple de la loi.


Communiqué de presse du Groupe Activiste Trans’ - 7/10/2004

Encore raté ! Après le rapport Stasi qui jetait délibérément les Trans’ aux oubliettes des discriminations et des humiliations, le parlement vient de voter en grande pompe républicaine un machin inutile supposé lutter contre les discriminations.

Composé de représentants du pouvoir en place et des institutions, sans aucune ouverture aux associations, sans budget réel et sans implantation territoriale autre que parisienne, le machin est une fois encore la preuve des limites de l’universalisme républicain à intégrer tout ce qui n’est pas masculin, blanc, catho et hétéro.

Pour les Trans’, rien à attendre, rien à espérer, la transphobie caricaturale est et restera dans les propos et les écrits des psys qui nous enferment, nous humilient, nous poussent au suicide avec comme alternative la transphobie chirurgicale concrétisée par les ratés des opérations faites en France !

Précaires, stigmatiséEs, victimes de la transphobie quotidienne et sous-citoyenNEs sans papiers.... Allez chercher un paquet à la poste avec une barbe de 5 jours, une voix de baryton et une CNI au prénom de Stéphanie, et revenez, politiciens de ce pays, nous raconter ce que vous avez vécu et ressenti.....

Extrait d’un entretien de Lacan avec une fille trans’ : "écoutez, mon vieux, votre opération, c’est essentiellement vous faire couper la queue !" Ces propos transphobes sont encore le quotidien lors des entretiens avec les psychiatres des équipes officielles de certains hôpitaux publics !

Le GAT - Groupe Activiste Trans’, condamne sans état d’âme la bonne conscience républicaine dans la création du Machin de lutte contre les discriminations, et demande l’abrogation pure et simple de la loi.

Le GAT revendique la dépsychiatrisation de la transsexualité comme preuve de la volonté réelle des pouvoirs politiques et institutionnels de lutter contre la discrimination dont sont victimes les Trans’.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur