La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lutte contre les discriminations : le gouvernement est encore loin du (...)

Lutte contre les discriminations : le gouvernement est encore loin du compte

date de redaction vendredi 8 octobre 2004


Le MAG Jeunes Gais et Lesbiennes est déçu par le projet de haute autorité contre les discriminations adopté en première lecture par les députés.


communiqué du MAG - Jeunes Gais et Lesbiennes - 7 octobre 2004

Le projet de loi sur la Haute autorité indépendante contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) a été voté hier en première lecture à l’Assemblée Nationale. Deux ans après les déclarations à Troyes du président de la République appelant le gouvernement à doter la France d’un véritable outil de lutte contre les discriminations, le MAG - Jeunes Gais et Lesbiennes exprime sa déception.

Alors que s’ouvre à Reims le procès de trois jeunes accusés du meurtre d’un homosexuel, le MAG regrette que le gouvernement n’ait pas saisi l’occasion de mettre en avant la prévention en matière de lutte contre les discriminations, et tout particulièrement les discriminations dont sont victimes gays, lesbiennes, bisexuels et personnes transgenres. Il est désolant que les discriminations basées sur l’identité de genre n’aient pas été prises en compte lors de la création de la HALDE, au prétexte que « ce n’est pas l’objet de ce texte ». Comment prétendre lutter contre les discriminations lorsqu’on méprise ainsi une partie de la population ?

Le MAG déplore également le peu de considération pour les acteurs associatifs dont ont fait preuve les députés de la majorité, et en particulier Eric Raoult évoquant « le travail limité de petites assoces ». C’est bien mal connaître les actions de prévention contre le sexisme et l’homophobie mises en œuvre par notre association. Depuis plusieurs années déjà, les bénévoles du MAG se rendent dans des classes de lycées, souvent dans les zones dites sensibles chères à Mr Raoult, pour faire reculer les idées reçues et promouvoir le respect des différences.

Enfin, le MAG rappelle qu’il restera vigilant sur le vote d’une loi pénalisant les propos à caractère homophobe ou sexiste, encore promis hier durant les débats par Mme la secrétaire d’État à l’Intégration et à l’Égalité Catherine Vautrin.

Elodie Segura, présidente


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur