La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Des courriers racistes et homophobes à la CRS 30 de Metz

Des courriers racistes et homophobes à la CRS 30 de Metz

date de redaction mercredi 22 septembre 2004


FLAG !, l’association des policiers gais et lesbiens, exprime son ecoeurement et appelle à la mobilisation.


communiqué FLAG ! - 21/9/2004

Au mois d’Août dernier, une trentaine de Policiers de la CRS 30 de Metz étaient rendus destinataires de lettres racistes, antisémites et homophobes provenant d’un mystérieux et inquiétant groupe se référant à l’idéologie pronazis et en particulier à Martin Bormann, Ministre de la Justice du Reich et exécuteur testamentaire d’Hitler.

"Plus de bougnoules, de négros, de juifs et de PD chez les CRS", ou encore : "Porter la même tenue que nous ne fait pas de toi l’un des nôtres", était-il notamment écrit.

Ces lettres ont fait suite à l’apparition mystérieuse quelques jours plus tôt d’une liste de noms affichée dans les locaux de la Compagnie par un inconnu pour y « dénoncer » ceux qui ne seraient pas « dignes de porter l’uniforme » parce que « bougnoule, PD, juif, ... »

Notre écoeurement est d’autant plus grand que le contenu des écrits et les moyens utilisés laissent à penser que les auteurs de ces actes inqualifiables aux relents abjectes d’une époque que l’on pensait révolue, seraient des Policiers de la CRS 30.

L’association FLAG ! apporte tout son soutien à nos collègues policiers outragés, insultés et injuriés quel qu’en soit le prétendu motif invoqué et à leurs famille. Notre pensée va aussi à l’immense majorité de nos collègues CRS de Metz qui se sont trouvés injustement déshonorés par les actes d’une poignée de déséquilibrés.

L’association vient d’adresser une lettre à Monsieur Jacques Lamotte, Directeur Central des CRS afin de l’inviter à prendre des mesures concrètes et efficaces afin qu’un tel acte ne puisse se reproduire et lui demande de mettre fin immédiatement à la « tolérance de l’intolérance » au sein des CRS, en particulier par l’application de sanctions d’extrême fermeté en cas de manquement constaté.

Enfin, FLAG ! a demandé solennellement à Monsieur Dominique de Villepin Ministre de l’Intérieur, de prendre l’engagement de suspendre puis de révoquer les auteurs de ces actes dès leur identité connue, tant il nous semblerait inimaginable qu’ils puissent être maintenus dans les rangs de la Police Nationale.

En outre, nous avons invité le Ministre à agir concrètement pour la prévention de l’homophobie notamment dans les écoles de Police. En effet, de mois en mois, les actes d’homophobie se multiplient de manière inquiétante au sein de la Police Nationale. (cf notre communiqué)

A ce sujet, FLAG ! lui a rappelé qu’elle a conçu cette année une campagne d’affichage destinée à lutter contre l’homophobie. A ce jour, le Ministre de l’intérieur ne nous a pas permis de lui présenter cette initiative.

Plus généralement, l’Etat ne fera pas l’économie des mesures indispensables en faveur de l’intégration des minorités - religieuses, ethniques, d’orientation sexuelle... - au sein de la Police Nationale, corollaire d’une véritable politique de la diversité nécessaire -mais aujourd’hui inexistante - à l’établissement d’une police républicaine légitime.

Toute la question est de savoir combien d’incidents de ce type ou de drames plus graves devront avoir lieu pour qu’advienne cette prise de conscience.

Olivier MAIGNANT
Président de Flag !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur