La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > Les prémices du mariage gay > Le maire de Bagnolet ne célèbrera pas l’union de Mehdi et Christophe qu’il (...)

Le maire de Bagnolet ne célèbrera pas l’union de Mehdi et Christophe qu’il juge illégale

date de redaction mardi 14 septembre 2004


En l’état actuel de la législation, Marc Everbecq refuse de procéder au mariage de deux personnes de même sexe, mais propose un débat au Conseil municipal, pour contribuer à faire avancer la loi.


communiqué du maire de Bagnolet - 7/9/2004

Le 30 août dernier, deux hommes accompagnés d’élus Verts, se sont présentés ensemble à la Mairie de Bagnolet. Ils ont exercé de fortes pressions sur les agents du service de l’Etat civil présents dans le but de déposer un dossier de demande de mariage. Je déplore ce qui s’apparente à un coup de force inadmissible, et j’apporte tout mon soutien aux agents qui se sont sentis les acteurs forcés d’une provocation.

Comme je le crois profondément « la provocation ne peut être un outil politique ». La provocation serait, selon les Verts de Bagnolet, le propre de la démarche des hommes et des femmes qui ont le courage de permettre à la société de faire des progrès.

Comment pouvoir partager cette conception où pour faire avancer la soiété on ne cesse de lui donner des coups de pied et où pour faire réfléchir l’autre on ne cesse de l’agresser et de ridiculiser son point de vue.

Le débat sur la possibilité de marier deux personnes de même sexe se déroule auhourd’hui dans un contexte ou un bon nombre de mariages débouchent sur un divorce. Comme on le voit, l’ensemble de l’institution du mariage et la possibilité de vivre en couple est aujourd’hui fortement interpellée. Un immense débat de société est donc posé qui concerne toutes les citoyennes et les citoyens de notre pays.

Ce débat a besoin d’être mené avec le plus grand esprit de sérieux, découte, de respect de l’autre, d’ouverture aux nouvelles réalités sociales. Incontestablement, il faudra élaborer un nouvelle loi, celle de la France du 21ème siècle.

C’est la raison pour laquelle, je propose qu’un débat soit organisé très prochainement au Conseil municipal de Bagnolet, dans le cadre d’un échange franc, sérieux et argumenté des points de vue de chacun, afin de permettre aux élus municipaux de se prononcer.

Ce débat serein ne pourra pas laisser place aux récupérations politiciennes de quelques-uns qui provoquent des clivages stériles, caricaturent les positions qui ne sont pas les leurs et entravent le bon fonctionnement du travail municipal.

Ce débat sera une contribution précieuse pour faire avancer la loi. Mais chacun sait que celle-ci s’écrit à l’Assemblée nationale et non au Conseil municipal. Comme maire je ne dispose pas de pouvoir législatif, et c’est la raison pour laquelle, en toute occasion, et quel que soit le sujet, j’entends demeurer le garant des règles de notre République. La ville de Bagnolet ne célèbrera donc pas de mariage illégal. J’en informe le Procureur de la République et les deux personnes concernées.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur