La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Trans : la situation se débloque enfin !

Trans : la situation se débloque enfin !

date de redaction dimanche 25 juillet 2004


Compte-rendu de la rencontre de l’Inter-LGBT avec le cabinet du ministre de la Santé, consacrée à la lutte contre le sida et l’amélioration de la situation des personnes transsexuelles et transgenres.


communiqué de presse Inter-LGBT - 23 juillet 2004

L’Inter-LGBT était reçue ce jeudi 22 juillet au cabinet du ministère de la Santé. L’objet de ce rendez-vous était la lutte contre le sida et l’amélioration de la situation des personnes transsexuelles et transgenres.

Face à l’augmentation alarmante des pratiques à risques et des contaminations chez les gais, l’Inter-LGBT a demandé un renforcement des campagnes de prévention et une plus grande transparence dans les politiques des DDASS. L’Inter-LGBT a en particulier demandé que les politiques de subventions aux associations soient soumises à des critères objectifs, transparents et nationaux, partout sur le territoire national, et non sur des motifs subjectifs comme c’est le cas avec de nombreuses DDASS. Enfin, l’Inter-LGBT a demandé un engagement institutionnel du gouvernement par le soutien au thème du sida comme grande cause nationale 2005.

Anne-Claude Crémieux, conseillère technique du ministre, s’est engagée à demander plus de transparence aux DDASS, particulièrement à celle de Paris, et a défendu la campagne télévisuelle d’été de l’INPES. Elle a enfin cité l’engagement du ministre de la Santé à soutenir le projet pour la grande cause nationale 2005.

L’Inter-LGBT a rappelé ses nombreuses interventions auprès du gouvernement sur la situation sanitaire et juridique des personnes trans, avec le ministère de la Santé, celui de la Justice, et surtout avec le Premier ministre lors des rencontres du 18 juillet 2003 et du 24 juin 2004, à l’issue desquels des engagements avaient été pris. Le principe de l’organisation d’une réunion de travail, pour une mise à plat des problèmes rencontrés, a été acté. Cette réunion aura lieu en septembre sous la responsabilité de l’ANAES (Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé), et lancera un travail d’évaluation qui débouchera sur des propositions mises en oeuvre début 2005, sur l’ensemble des problèmes sanitaires rencontrés par les personnes trans (déclassification du transsexualisme parmi les troubles mentaux, refonte des protocoles médicaux, libre choix du médecin, qualités des soins, remboursement des soins à l’étranger).

Sur les procédures de changement d’état civil, l’Inter-LGBT que soit coordonnée une action interministérielle, conformément aux souhaits exprimés par le Premier ministre. Le ministère de la Santé sollicitera le ministère de la Justice pour que les travaux puisse débuter en octobre, avec les principales associations concernées.

L’ouverture de ce dialogue, avec des perspectives d’avancées réelles pour les personnes trans, sont les premiers résultats de la pugnacité des associations de l’Inter-LGBT, qui n’ont pas failli dans la solidarité qu’elles ont affichée avec les associations trans depuis plus de deux ans. L’Inter-LGBT veillera à ce que sur ce dossier, comme sur bien d’autres, ces engagements encourageants soit suivis d’actes. Elle demande au Premier ministre de s’impliquer personnellement pour que le travail interministériel soit réellement mené, conformément à ses promesses : pour les personnes concernées, il y a urgence !

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur