La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les comtesses des Flandres déclarent péril en la demeure

Les comtesses des Flandres déclarent péril en la demeure

date de redaction lundi 29 avril 2002


Les Comtesses des Flandres et princesses de Constantinople, en leur château de GayKitschCamp (Lille) appellent à une grève générale de leurs sujets afin d’interdire dans le débat démocratique la présence d’une organisation anti-démocratique.


communiqué de Gay Kitsch Camp Lille

image 225 x 172

Nous, Comtesses des Flandres et princesses de Constantinople

Déclarons ce 25 avril de l’an 2002, notre jubilé

PÉRIL EN LA DEMEURE

Les Comtesses des Flandres et princesses de Constantinople, en leur château de GayKitschCamp (Lille) appellent à une grève générale de leurs sujets afin d’interdire dans le débat démocratique la présence d’une organisation anti-démocratique. La présence du Front National n’aurait jamais dû être possible et aurait du être déclarée non constitutionnelle depuis longtemps. Il ne suffit pas d’être anti Il faut aussi proposer une alternative, ce que n’a pas fait Jospin en se prononçant contre la dépénalisation des drogues douces et contre l’adoption homoparentale et en n’encourageant pas les gay et lesbian studies et les centres de documentation identitaires. Sans parler de la paralysie de la prévention au VIH... Les Comtesses des Flandres déclarent " péril en la demeure " et appellent à voter chic, voter Chi[ra]c avec de beaux gants blancs pour avoir le moins de contact possible avec ce bulletin de vote et en détournant la tête de l’urne.

Nous demandons dorénavant à notre bourgmestre de Lille, Martine Aubry, de demander à ce que le Nord-pas-de-Calais soient libéré de ses liens et obligations envers la République Française dernière du nom et proclamer autonomes les Flandres wallonnes au sein d’une Europe des régions. Ainsi nous pourrons renouer avec le Royaume de Belgique plus proche de nos revendications duquel, en tant que zone tampon transfrontalière, nous avons été trop longtemps séparés.

Jeanne et Marguerite


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur