La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Poursuite de la mobilisation de la CIF suite à la rencontre entre (...)

Poursuite de la mobilisation de la CIF suite à la rencontre entre Jean-Pierre Raffarin et l’Inter-LGBT

date de redaction vendredi 25 juin 2004     auteur Jean-Benoît RICHARD


La Coordination InterPride France prend acte de la rencontre entre Jean-Pierre Raffarin et l’Inter-LGBT mais déplore l’absence de calendrier précis pour l’adoption de la loi contre les propos homophobes et sexistes.


communiqué de la Coordination Interpride France - 25 juin 2004

La Coordination InterPride France (CIF) qui fédère les seize associations organisatrices de Lesbian & Gay Pride et de Marches des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans, en régions et à Paris, prend acte de la rencontre, jeudi 24 juin, entre Jean-Pierre Raffarin et l’Inter-LGBT, membre de la CIF.

Tout en se félicitant du "dialogue de qualité" qui s’est instauré, selon les propos d’Alain Piriou, porte-parole de l’Inter-LGBT, la CIF déplore que Jean-Pierre Raffarin ne se soit engagé sur aucun calendrier précis quant au vote de la loi contre les propos homophobes et sexistes, présentée mercredi 23 juin en Conseil des ministres, et à l’ouverture du débat national sur le mariage des couples de même sexe envisagé sous la forme d’une commission, inspirée de la commission Stasi sur la laïcité.

La rencontre de jeudi dernier ne saurait faire oublier à la CIF le dysfonctionnement politique qui a conduit le gouvernement Raffarin à ne pas tenir ses engagements pris lors des rendez-vous avec l’Inter-LGBT depuis plus d’un an sur ces revendications.

La CIF exige que cette loi protège aussi les personnes transsexuelles et transgenres soit par l’amélioration, de ce texte, soit à l’occasion d’amendements soutenus par la majorité durant le débat parlementaire à venir.

La CIF se joint à l’Inter-LGBT pour s’inquiéter du refus manisfeste du gouvernement de provoquer un débat sur la lutte contre les discriminations au sein de l’Education nationale. Les thèmes des sexualités, de la lutte contre l’homophobie et de l’identité de genre sont des sujets de crispations sociologiques et politiques d’autant plus inacceptables au moment où les données épidémiologiques prouvent la reprise des contaminations à VIH chez les gays en l’absence d’une politique de prévention efficace, notamment auprès des jeunes, qui passe forcément aussi par l’éducation.

Dans ces conditions, la CIF demande au gouvernement que ses possibles bonnes intentions soient concrétisées par son engagement sur un calendrier précis concernant la lutte contre les discriminations au sein de l’Education nationale, pour l’égalité des droits et l’amélioration du projet de loi contre l’homophobie et le sexisme.

14 000 autocollants distribués pendant la Marche des Fiertés LGBT de Paris, samedi 26 juin

Pour symboliser sa mobilisation à travers toute la France et ce samedi à la Marche des Fiertés LGBT de Paris, la CIF a et va distribuer plus de 24 000 autcollants en proposant aux marcheurs de les arborer fièrement pour dire au gouvernement que nous ne voulons plus de promesses, mais des actes ! Ce samedi 26 juin, dans les rues de Paris, ce sont plus de 14 000 autocollants qui seront distribués avec le mot d’ordre national des marches 2004 :

La Coordination InterPride France souhaite une belle marche tonitruante à celles et ceux qui revendiqueront ce samedi !

Stéphane Corbin,
président de la Coordination InterPride France (CIF)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur