La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Papa don’t preach

Papa don’t preach

date de redaction mardi 15 juin 2004


Act Up répond à Didier Lestrade, qui accuse l’association de ne plus être faire son travail (voir Act Up Paris a 15 ans. Le fondateur, Didier Lestrade, désavoue Act Up-Paris.


communiqué Act Up - 11 juin 2004

 

Au moment où il crée une nouvelle association, Didier Lestrade, un des fondateurs d ?Act Up-Paris, a décidé de nous attaquer publiquement.

Didier Lestrade n ?est plus président d ?Act Up-Paris depuis 1992, il a quitté les réunions hebdomadaires publiques d ?Act Up-Paris en 2002. Il n ?a donc pas démissionné, il est juste parti. Les accusations qu ?il porte sur l ?association et les militantEs qui y luttent contre le sida sont déconnectées du fonctionnement actuel d ?Act Up-Paris. Ainsi, ses attaques sont mensongères, notamment quand il parle de la gestion financière de l ?association.

Alors qu ?il envoyait son communiqué de presse, une longue lettre qu ?il destinait aux militants d ?Act Up-Paris a été rendue publique. Des extraits en ont été notamment publiés dans VSD. Ce message de 45 000 signes est un torrent d ?injures, d ?attaques personnelles et de haine, que seuls, jusqu ?à maintenant, nos pires ennemis avaient utilisé. Didier Lestrade a décidé de faire d ?Act Up-Paris son ennemi. Il n ?est pas le nôtre. Nous le laissons à son combat.

Dans le cadre de la Celebration Safe Week, Act Up-Paris organise une réception ce vendredi 11 juin de 18 heures à 22 heures, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, pour fêter l¹égalité des droits et la prévention, avec musique et préservatifs, nous y rappellerons un slogan essentiel d¹Act Up-Paris : Capote = vie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur