La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les marches des Fiertés plus que jamais favorables à la loi contre (...)

Les marches des Fiertés plus que jamais favorables à la loi contre l’homophobie

date de redaction lundi 14 juin 2004


Poursuite de la mobilisation des associations organisatrices des marches en faveur de l’amélioration et du vote du projet de loi contre l’homophobie.


communiqué CIF - 11/6/04

La CIF (Coordination InterPride France) prend acte de la transmission par Jean-Pierre Raffarin, mardi 8 juin dernier au Conseil d’Etat, d’un projet de loi relatif à la lutte contre les propos discriminatoires à caractère sexiste ou homophobe.

La CIF regrette que ce texte qui complète des articles de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui réprime les propos homophobes ou sexistes au même titre que les violences sexistes ou antisémites, ne réponde pas à toutes les revendications portées par ses membres.

La CIF demande que ce projet de loi soit complété afin que les protections qu’il contient soient étendues aux personnes transsexuelles et transgenres et qu’il soit accordé un droit de réponse aux associations de défense des droits des homosexuels lors de discriminations à caractère homophobe, lesbophobe, transphobe, par voie de presse.

La CIF dénonce le retard pris dans le calendrier annoncé il y a maintenant dix mois, à l’occasion des prises de contact entre le gouvernement et l’Inter-LGBT, et voit dans la situation actuelle un dysfonctionnement politique entre Jean-Pierre Raffarin et sa majorité refusant d’assumer ce texte plutôt qu’à un dysfonctionnement technique, comme l’avait pourtant indiqué Dominique Perben, garde de Sceaux.

La détermination du gouvernement contre Noël Mamère, qui célèbrait samedi 5 juin dernier un mariage entre personnes de même sexe, tranche singulièrement avec ce retard pris par le gouvernement.

Pour ces raisons, la CIF reste plus que jamais mobilisée pour le vote de cette loi complétée par les points occultés et exige, par le biais des marches à venir - Strasbourg et Grenoble samedi 12 juin ; Biarritz, Lyon, Rennes et Toulouse le 19 juin ; Paris le 26 juin ; Marseille le 3 juillet - le vote de cette loi dans les plus brefs délais.

Les marches 2004 se transforment en défilés protestataires contre le gouvernement. D’ailleurs, l’Inter-LGBT Paris, membre de la CIF, décidera samedi 12 juin du changement de son mot d’ordre en prévision de l’interpellation du gouvernement.

Stéphane Corbin,
Président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur