La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Célébration du souvenir de la déportation homosexuelle à Toulouse

Célébration du souvenir de la déportation homosexuelle à Toulouse

date de redaction vendredi 26 avril 2002


Rendez-vous le 28 avril à 10h15 au monument de la Résistance pour une commémoration silencieuse.


communiqué de la Maison des Homosexualités de Toulouse - 26/4/2002

RdV dim 28 avril à 10h15 monument de la résistance (bout des allées F. Mistral, vers jardin des plantes (opposé au monument aux morts par rapport au grand rond)) C’est une commémoration silencieuse, une attitude respectueuse des victimes et familles de victimes est requise.

Suggestion de venir avec un triangle de chaque couleur utilisée par les nazis, pour n’oublier personne :
- rouge = déporté-e-s politique, résistant-e-s
- marron = tzigane
- rose = homosexuels
- sombre (noir ?) = associal-e-s (lesbiennes assimilées aux associaux)
- mauve = sectateur-trice de la bible
- vert = droit commun
- étoile jaune = juif-ve-s
- étoile jaune et rouge : juif-ve-s résistant-e-s
- bleu = apatride

Cette cérémonie a été rendue officielle par un décret de F. Mitterand, en conséquence, le préfet, le maire sont tenus d’y être. Les associations d’anciens résistant-e-s l’organisent. (avant de venir au monument, ils ont un parcours plus long, duquel les officiels s’abstiennent généralement)

Lors des discours, il y a eu, plusieurs années, un discours qui citait les déporté-e-s juifs-ves, voire quelques autres catégories, et qui "oubliaient" les déporté-e-s homosexuel-le-s. Nous avons été choqué de constater que même dans la mort et devant la barbarie nazie, nous étions stigmatisé-e-s etrejeté-e-s par une partie de la population. Face à cela, nous, associatifs gais et lesbiennes avons tenté diverses actions notamment en 96, une gerbe "en mémoire des déportés homosexuel-le-s" qui a été écartée de la cérémonie officielle par la police, car elle n’était pas au programme. L’année suivante, par stratégie, le discours citait "tous les déportés" sans les détailler. L’année dernière, nous étions présent-e-s individuellement avec un triangle rose épinglé sur nos habits. cela a provoqué des mouvements de sympathie et d’autres de rejet. FR3 nous a donné la parole pour parler de notre légitime souci de mémoire. De nombreuses actions ont eu lieu un peu partout en France.

Cette année, je m’apprétais à refaire de même mais je n’ai pas envie d’oublier qui que ce soit (les tziganes par exemple). nous sommes quelques bénévoles de la Maison des Homosexualités qui viendrons avec un triangle de chaque couleur, et nous invitons celles ou ceux qui le souhaitent à faire de même.

Cette manifestation attire traditionnellemnt peu de monde. peut-être le contexte actuel va-t-il changer la donne ? en tous les cas, le jour ou un discours tout aussi discriminatoire est habituellemnt prononcé, c’est le 8 mai, il sera bien d’y être aussi, en rappelant notre attachement aux diversités.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur