La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > Les prémices du mariage gay > Le premier mariage gay vu par une militante pour l’égalité des (...)

Le premier mariage gay vu par une militante pour l’égalité des droits

date de redaction mardi 8 juin 2004


Soizick, militante de l’association bordelaise des jeunes LGBT Wake-Up a été manifester son soutien au premier mariage homosexuel devant la mairie de Bègles, samedi 5 juin. Elle raconte sa folle matinée.


Bonjour a tous,

Hier a ete le jour le plus long ! :)

Pour ceux que ca interesse voila une petite version de la journee d’hier vu par les Bordelais manifestants. La radio et la tele n’en rendent pas compte completement et je pense que ca interessera certains d’entre vous :

JPEG - 47 ko
tract des opposants

Arrivee a 10 heures a la mairie de Begles, apres m’etre garee dans le centre ville de cette petite commune pres de Bordeaux ou on celebrait la fete de la morue (si !!!), je suis en avance et mes amis ne sont pas encore la. Il y a la masse de contre-manifestants devant les grilles, et en face, nos soeurs de la Perpetuelle Indulgence, toujours fortes et remplies d’amour et de compassion et qui se tiennent devant, un peu accablee. Dans le fond, quelques anonymes, pour la plupart favorables au mariages et eux-aussi assez effrayes par le spectacle que nous offrent une jeunesse FN, identitaire, certain au look uniformise des jeunes fachos en crise identitaire avec marques referencee et autres accessoires, des personnes plus agees.... Leurs pancartes associent ce mariage a la zoophilie, les crimes pedophiles. Une fille de 13 ans environ tient un panneau : " oui au mariage avec mon chat". Certains ont des t-shirts "Pierre et Paul, lequel est ma mere" ou "Mon frere c’est Sofia, ma soeur c’est Pierre, qui suis-je". Ils sont rejoint assez vite par un groupe de vingt ou btrente personnes avec une banniere "Mammere jette les meres, Jospin revient" ou un truc comme ca, et portent tous des masques de Jospin (pourtant ils ne sont pas socialo je crois...). Des supporteurs applaudissent, rient, jouissent, jubilent, crient "pd" etc, c’est demoniaque !

La violence est assez decapante, mais on a pas de pd au bucher. Cependant je tremble et lorsque je regarde ma montre a 10:15 je suis ebahie car j’ai l’impression d’y avoir passe une heure. Les Soeurs disparaissent. Je flotte un moment. Puis les jeunes MJS arrivent, j’en connais certains. Je me jette sur eux. On nous remarque avec nos pancartes "egalite des droits" et autres et on se fait traiter de Pd assez vite, certains sont hors d’eux. Les soeurs ca va encore elles sont deguisees ce sont des malades, mais nous on nous tolere deja moins. Meme de pauvres heterotes de la MJS se font traiter de PD : quelle pauvrete lexicale, ou va l’homophobie ?! Francois, un grand garcon noir se fait traiter de "feignant", sans doute parce qu’il vient de sa brousse, qui sait ! Notons que parmi les contre manifs il y a des indigenes de nos colonies perdues (je plaisante la hein !). Vraiment de tout : c’est deconcerant. On se tient a l’ecart, on ne sait plus quoi faire. Deux flics en ci vil assez sympas viennent nous voir pour nous dire de ne pas s’approcher, car ils ecoutent ce que ce disent des gens depuis un moment et sentent la violence monter - au meme moment en effet, un type se jette sur nous et nous arrache un panneau MJS oui au marriage. On a resiste et on ne l’a pas lache !

La mairie de Begles est un vieille et belle batisse situee dans un parc. Il y a deux entrees situees dans deux rues qui se rejoignent perpendiculerement. Si vous avez vu la manif a la tele (mal reportee) : vous avez vu de Villiers et Act Up, ca c’etait l’autre entree : C’etait au moment ou nous etions encore devant les contre manif. Je n’ai pas vu de villiers ni Act Up. Lorsque les gens se sont mis a nous hurler dessus et a nous poursuivre meme pour certains, nous avons rejoint les Soeurs qui s’etaient eclipsees : et c’est la qu’on s’est rendu compte qu’il y avait cette autre entree. Tout le reste s’est passe la bas.

Il y avait tout le monde qui venait d’arriver : la LGP, Wake Up (asso etudiante, nous !), des gens de Contact aussi, et plein d’autres. Orion le photographe de Triangulere etait la qui prenait des photos ! Mais tres vite les groupes de tares integristes et FN sont venus nous rejoindre avec leurs bannieres et pancartes. Il etait alors 10:30 : en gros jusqu’a 11:00 c’etait slogans contre slogans : de notre cote une ambiance festive, et de leur cote de la haine comme jamais et des insultes. Ils avaient un megaphone mais ils n’ont pu prononce de discours tant nous criions plus fort. On avait la voix cassee apres. C’etait limite... certaines folles hysteriques brandissant le dictionnaire universel venaient nous hurler la bonne parole (parfois en trimballant leurs pauvres gosses d’a peine un an bouche bee et stresses par la violence, sympa pour ses gosses)... un type faisait le singe et brandissant sa pancarte qui nous traitait de zoophile. On lui jettait de fausse cac ahouetes et on l’applaudissait pour sa performance.

Puis vers 11:00 mais je ne suis pas sure de l’heure precise, des gens sont venus de la salle de conf de presse pour nous dire qu’ils s"’etaient dit oui", ce qui q ete notre grand slogan des lors, "ils ont dit oui", avec le signe de la victoire les doigts en V. Ils etaient furax en face !! Ils avaient alors commence a partir en defile morbide... mais ils sont revenus sur leurs pas. Ils etaient degoutes parce que vraiment nous etions si surs de nous, on celebrait cela, et ils etaient a bout de slogans. Ils sont reste encore 15 minutes. Puis ils partent a nouveau.... Et la... le pompon, la cerise sur le gateau : un orchestre de fanfare, plus ou moins d’obedience homo ! je plaisante- est venu parmi nous, face aux gros porcs, et s’est mis a jouer. Tout le monde danse, est heureux, on jette du riz, et ils se retournent a nouveau pour revenir, deconcertes, on leur crie alors "aurevoir ! Bon Voyage !" et plein de "Merci !!!! Merci d’etre venus !!" Avec les Soeurs toujours aussi transcandees par l’amour fraternel ! Ils sont a nouveau revenus sur leur pas, ils ont tente pendant 10 minutes de semer la haine mais on dansait, et pour dire vrai, on les nargait dans un sens. Ils etaient degoutes.... Ils ne pouvaient pas nous atteindre (flics et autre barriere) et n’osaient pas, mais nous hurlaient d’arreter, et surtout de descendre car nous etions nombreux perches sur les grilles et donc en position dominante (ils sont tres tres primaires... c’est tout juste s’ils n’ont pas pisse sur place pour marquer le territoire).

Voila, et je suis partie a 11:30, au moment ou les contre manif partaient eux aussi - cela dit la musiquem le bastringue et la fete continuaient encore derriere moi.

Julien, le president de Wake Up est parti a France 3 Television pour une emission, qui s’est bien passee. Et apres la Gay Pride s’est deroulee - dans le sens inverse cette annee, en partant du Grand Theatre (plutot chic) pour aller a la place de la Victoire (plutot populo etudiant). Il faisait beau, je n’ai jamais vu autant de monde a la gay pride a bordeaux. Je crois pas que ce n’etait qu’une impression. Il faut voir les chiffres.

C’etait un grande jour !

Soizick, Wake Up


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur