La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La mairie de Metz chasse du centre ville la 2ème Gay Pride de Lorraine (...)

La mairie de Metz chasse du centre ville la 2ème Gay Pride de Lorraine !

date de redaction jeudi 3 juin 2004


Le collectif d’organisation s’élève contre la psychorigidité de jean-Marie Rausch qui refuse le passage de la manifestation dans le secteur piétonnier.


communiqué de presse LGP Lorraine - 1/06/2004

A la grande stupéfaction des organisateurs de la 2ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine, la mairie de Metz vient de décider de refuser l’accès du centre ville aux associations homosexuelles de Lorraine et à leurs sympathisants. Le motif invoqué est l’interdiction qui est faite à tout véhicule d’emprunter les rues du secteur piétonnier.

L’an passé, c’est plus d’un milliers de manifestants qui s’étaient déplacés à Metz pour la 1er édition de la Gay Pride de Lorraine. Une dizaine de chars avaient suivi un parcours identique à celui proposé cette année par le Collectif d’organisation. Le parcours n’avait alors posé aucun problème. Les autorités n’avaient relevé aucun incident ni trouble à l’ordre public.

Cette année, le Maire de Metz préfère faire passer le cortège à l’extérieur du secteur piétonnier et ainsi paralyser toute la circulation automobile un samedi après-midi, au dépend des messins et de la propre sécurité des manifestants.

Pourquoi une telle psychorigidité dans l’application d’un arrêté municipal ? Doit-on en conclure que désormais la Reine de la Mirabelle et le bon Saint-Nicolas seront contraints de descendre de leur char pour défiler dans le secteur piétonnier ou bénéficieront-ils d’une dérogation exceptionnelle ?

Déjà, l’an passé, le Collectif d’organisation avait dû négocier ferme pour pouvoir obtenir l’autorisation de terminer le défilé sur la place d’Armes. La Mairie avait alors allégué du fait que cette place serait un carrefour important de circulation à Metz. Monsieur Rausch ne voit apparemment aucune contradiction à considérer la place d’Armes comme un carrefour stratégique de circulation et à la bloquer pendant deux mois avec un parterre de fleurs qui en occupe 80% de sa surface.

Après avoir mis sous vidéo-surveillance l’intégralité du secteur piétonnier de Metz, la municipalité espère-t-elle chasser ainsi la liberté d’expression et de manifestation des rues où se trouve la population ? Quel est l’intérêt de défiler dans des rues désertes ?

Le Collectif d’organisation de la 2ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine s’indigne de cette politique de « sanctuarisation » du centre ville, inspirée par le même souci de l’ordre moral que Mme Keller, Maire de Strasbourg, avait témoigné à l’égard de l’organisation de la 1ère Gay Pride de Strasbourg en 2002, en essayant de lui interdire l’accès au centre-ville.

Le Collectif d’organisation de la 2ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine appelle l’ensemble des forces associatives, syndicales, politiques et citoyennes à protester contre cette entrave à la liberté et à venir nous rejoindre encore plus nombreux le samedi 5 juin 2004 dés 15h00 sur le campus universitaire du Saulcy.

Plus d'informations :

http://gaypridelorraine.free.fr


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur