La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > Les prémices du mariage gay > Egalité des droits, un principe non-négociable !

Egalité des droits, un principe non-négociable !

date de redaction mercredi 26 mai 2004


Le Collectif pour l’Egalité des Droits démontre en quoi les positions contre le mariage prises par certains politiques relèvent de l’homophobie.


communiqué Collectif pour l’égalité des droits - 25/05/2004

L’ouverture du débat publique sur le mariage civile des couples de même sexe est l’occasion d’arguments fallacieux qui ne peuvent convaincre ceux qui défendent le principe constitutionnel de l’égalité des droits.

Après avoir entendu l’argument d’un débat non prioritaire (Dominique Perben, Jacques Chirac), désormais la nouvelle tendance d’une homophobie moderne consiste à introduire une notion de « relativisme » de l’égalité des droits.

De Ségolène Royal à Jacques Chirac en passant par Nicolas Sarkozy et Lionel Jospin, les prises de paroles et les avis éclairés se multiplient et se défendent d’être homophobes tout en rejetant l’accès au mariage pour les couples de même sexe.

Lorsque Ségolène Royal déclare « S’il s’agit d’améliorer un contrat civil pour une égalité des droits (...), oui. S’il s’agit d’une confusion des repères et d’une provocation injustifiée des convictions familiales et religieuses, non. », elle prend prétexte d’une confusion qu’elle seule introduit en restreignant l’égalité des droits au seul Pacs, ce qui revient à refuser d’accorder aux lesbiennes, gays, bis et trans un statut juridique au nom de ... convictions religieuses !

De même, Nicolas Sarkozy, tout en déclarant « Je ne conteste nullement, en revanche, au couple homosexuel le désir de durer, ou même l’aspiration à être reconnu socialement », affirme « Dire que le mariage peut s’adapter au couple homosexuel est une erreur ». Il entérine donc l’existence d’une catégorie de sous-citoyenNEs qui n’ont pas les mêmes droits que les autres .

Enfin, Lionel Jospin s’autorise la déclaration suivante « J’entends parler d’égalité des droits (...) comme si le principe d’égalité des droits devait effacer toutes les différences ». Loin de nous l’idée d’effacer toutes les différences. Il ne s’agit pas ici d’effacer les différences, mais d’effacer les discriminations. La nuance est de taille et Lionel Jospin ne saurait l’ignorer.

La notion de relativisme, utilisée par certains pour parler des droits humains - la démocratie et la liberté d’expression n’auraient pas le même sens dans le pays du sud et les pays du nord - s’applique désormais aux gays, aux lesbiennes, aux bis et aux trans.

Tout en concédant des droits aux couples de même sexe, ces arguments consistent à marteler que les couples homosexuels valent moins que la seule forme d’union consacrée par les institutions à travers le mariage, à savoir le mariage pour le couple hétérosexuel.

Ces arguments ne diffèrent pas de ceux employés par les défenseurs de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Cette hiérarchisation n’est que le reflet de la stigmatisation et de la dépréciation sociale dont les LGBT font les frais. Les arguments fondés sur l’idée de nature, sur la morale religieuse ou la différence des sexes dissimulent mal le caractère homophobe de ces déclarations.

De même que le principe d’égalité des droits est galvaudé par ceux qui s’y opposent, les notions d’homophobie, de lesbophobie et de transphobie sont nuancées et amoindries au point de perdre leur sens.

Légitimer la dépréciation sociale dont les LGBT font l’objet, justifier leur sous-statut juridique, invoquer une stérilité fantasmée (n’en déplaise à certains, les LGBT peuvent faire des enfants, et ils en font !), de telles pratiquent ont un nom : homophobie, lesbophobie, transphobie.

Nous ne défendons qu’un seul principe, l’égalité des droits de toutEs quels que soient le sexe, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle. Ce principe est non-négociable, il ne supporte aucune nuance ni relativisme, il est un préalable requis à toute politique efficace de lutte contre les discriminations.

Plus d'informations :

http://egalitedesdroits.free.fr/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur