La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > Les prémices du mariage gay > Un grand PaCS en arrière ?

Un grand PaCS en arrière ?

date de redaction samedi 15 mai 2004


L’initiateur du pacte civil de solidarité écrit aux membres du bureau national du Parti Socialiste, qui ont adopté l’idée de réformer le mariage pour l’ouvrir aux couples homosexuels.


Lettre ouverte aux membres du Bureau National du Parti Socialiste. (Principaux extraits publiés dans "Le Monde" daté du 14 mai 2004 (Courrier des lecteurs)

Chers camarades,

Je lis avec stupéfaction l’entretien que Dominique Strauss-Khan a accordé à deux journalistes et que Libération a publié ce jour.

En effet, pas une seule fois, le PACS n’est cité !!! C’est à croire que vous l’avez voté à contre coeur. Il m’avait semblé, pourtant, que le Parti Socialiste s’en vantait encore sur l’une des quatre affiches thématiques de la campagne des Législatives de 2002. Avez-vous des regrets ?

Pour rappel, le PACS n’a pas été conçu pour être un « sous-mariage » ou un «  mariage au rabais » ou encore un « mariage bis ». Il a été pensé dans la suite des écrits de Léon Blum au sujet de l’union libre. Il a été conçu pour être un statut moderne, de liberté contractuelle. Contrairement au mariage, le PACS n’est pas un moule pré établi par l’Etat mais un contrat par lequel seul-e-s les partenaires définissent ce qu’ils veulent s’autoriser ou s’interdire. Le PACS, c’est la liberté. Le mariage, peut être la contrainte.

Il ne s’agit pas, pour moi, de s’opposer à l’ouverture du mariage aux gays MAIS de ne pas renier le début du travail qui a été accompli avec le PACS. Je partage parfaitement l’avis de Patrick Bloche dans sa propre tribune du 5 mai : L’Etat civil pour la fidélité et le juge pour se séparer pour les anciens et l’alignement des droits des couples pacsé-e-s pour les modernes.

Mais quand Dominique Strauss-Khan reprend l’argumentation des associations qui ont torpillé le pacs en 1998, je m’étouffe quelque peu. En effet, vouloir le droit au mariage pour avoir le droit de ne pas se marier me paraît une revendication aussi légère que le tulle qui fait robe nuptiale. Et, surtout, ne changera rien au quotidien de tous les pacsé-e-s parmi lesquels des dizaines de milliers d’hétérosexuels qu’il ne faudrait pas oublier. A moins que le pacs n’ait été finalement conçu que pour les homosexuels...

J’espère donc que le Parti Socialiste ne s’apprête pas un fait un grand pacs en arrière !

Bien fraternellement,

Jan-Paul Pouliquen
Initiateur de la loi sur le PACS
Fondateur du Collectif pour le PACS


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur