CIF | Accueil
Coordination Interpride France
Accueil   |  Contacts

Tri par ville Tri par date

Communiqués

Égalité LGBT
   2012


Statuts
Charte éthique
Objectifs
Historique
    de l'InterPride


Liens

 L'actu LGBT en un regard !
L'actu en ligne

EDVIGE
Iran exécutions
   d'homos


  

Marches 2011
Marches 2010
Marches 2009
Marches 2008
Marches 2007

Marches 2006

Marches 2005
Marches 2004

Archives Unes

 

 

www.france.qrd.org
site hébergé par
La France Gaie
          et Lesbienne         
© CIF 2005
 

Tri par ville Tri par date




> communiqués 2012

> communiqués 2011

> communiqués 2010

> communiqués 2008

> communiqués 2006
> communiqués 2005
> communiqués 2004


29 novembre2011    |    26 et 27 novembre 2011 - Assemblée générale de la Coordination InterPride France (CIF)
                                           Échanges entre la CIF, la FÉDÉRATION LGBT et l'INTER-LGBT et dossier EUROPRIDE MARSEILLE 2013

Les 26 et 27 novembre, la COORDINATION INTERPRIDE FRANCE (CIF), qui fédère les LESBIAN & GAY PRIDE et les MARCHES DES FIERTÉS LGBT, a tenu son assemblée générale, au cours de laquelle elle a notamment renouvelé son bureau.

Ont été reconduits à leur poste :
- président, Stéphane Corbin, représentant de Quazar, Centre LGBT d'Angers, organisateur de la Lesbian & Gay Pride éponyme,
- vice-Président, Vincent Autin, représentant de la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon,
- secrétaire, David Souvestre,
- trésorier, Olivier Borel, tous deux représentants de la Lesbian & Gay Pride de Lyon,
et un nouvel élu:
- secrétaire-adjoint, Philippe Chauliaguet, représentant de l'Inter-LGBT, organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Paris.

A l'orée d'une année 2012 aux échéances électorales d'importance pour l'égalité des droits des lesbiennes, gays, bi et trans, la CIF, la FÉDÉRATION LGBT et l'INTER-LGBT se sont rencontrées pour échanger à ce sujet. La CIF et la FÉDÉRATION LGBT, structures nationales représentantes de Marches, de Centres et d'associations LGBT en région, ont rencontré les associations et organismes présents en Ile-de-France membres de l'INTER-LGBT, au cours de son Conseil du samedi 26 novembre.

En marge de ces discussions, les 13 membres de la CIF ont voté la radiation de l'association TOUS&GO, organisatrice en 2010 et 2011 de la LESBIAN & GAY PRIDE de Marseille, pour non-respect de sa charte éthique. Après avoir longuement échangé avec les membres de TOUS&GO présents, la CIF a pris cette décision en raison de la non-production, malgré des demandes répétées depuis janvier 2011, des pièces explicatives d'une situation comptable qui inquiète la CIF. Le droit d'usage des marques, LESBIAN & GAY PRIDE, GAY PRIDE et PRIDE*, étant accordé par la SOFIGED, leur propriétaire, aux Marches LGBT sous condition d'adhésion à la CIF, cette radiation entraîne de facto la perte par TOUS&GO du droit d'usage de ces labels.

La CIF a également reçu les représentants de la LESBIAN & GAY PARADE MARSEILLE, consécutivement à la validation par l'EPOA, le 18 novembre dernier, de cette association comme seule organisatrice de l'EUROPRIDE MARSEILLE 2013. Dans une lettre ouverte du 23 novembre, l'EPOA annonce la signature d'un contrat de licence entre les deux structures. Les représentants de la LESBIAN & GAY PARADE MARSEILLE ont présenté à la CIF l'état d'avancement du projet en cours de réalisation et ont répondu à nombre de ses questions.

En conséquence, les Marches françaises, membres de la CIF, tiennent à exprimer aux organisateurs de l'EUROPRIDE MARSEILLE 2013 leur soutien et leur disponibilité pour leur apporter l'aide et les conseils qu'ils voudront bien lui demander.

* Lesbian & Gay Pride, Gay Pride, Pride : marques déposées, tous droits réservés Sofiged
______________________________________________________________________

Coordination InterPride France (CIF créée en 1997, déclarée en 2004)
Fédère les associations organisatrices de Lesbian & Gay Pride et de Marches de Fiertés Lesbiennes, Gays, Bi et Trans, signataires de sa charte éthique, de manifestations de visibilité, revendicatives et festives. (www.interpride-france.org)

Fédération LGBT (créée en 1998, déclarée en 2003)
Une vingtaine d'associations et Centres LGBT, regroupant eux-mêmes d'autres associations LGBT à vocation plus locale ou régionale, soit au final plus de 130 associations LGBT réparties sur tout le territoire. (www.federation-lgbt.org)

Interassociative Lesbienne, Gaie, Bi et Trans (Inter-LGBT créée en 1999)
Plus de 50 associations et organismes, présents en Ile-de-France, à vocation conviviale, culturelle, étudiante, sportive, confessionnelle, professionnelle, politique, syndicale, de santé, de lutte pour la promotion des droits humains, de parents ou futurs parents. (www.inter-lgbt.org)







18 octobre 2011    |    Signature d'un accord national entre la FÉDÉRATION LGBT et Sexion d'Assaut
                                        Un accord national sans équivalent, co-signé par la Coordination InterPride France,
                                        le Collectif contre l'homophobie, SOS Homophobie, l'Autre Cercle  

                              


Le 12 octobre dernier, la FÉDÉRATION LGBT a signé un accord avec le groupe de rap Sexion d'Assaut, engageant personnellement chaque membre du groupe, grâce à la collaboration de CIGaLes, Centre LGBT de Dijon.

Sexion d'Assaut avait provoqué la vive réaction de nombreuses associations LGBT, suite aux propos homophobes tenus en septembre 2010, dans un magazine. S'en était suivie une campagne nationale d'indignation et une cascade d'annulations de ses concerts.

Une première en France
Aujourd'hui, la signature effective de cet accord national (consultable en ligne ici) avec un engagement fort et effectif ; le retrait des titres incriminés de la vente -ce qui n'était pas le cas en octobre 2010 dans un autre accord- est à notre connaissance une première en France, tant il prouve l'engagement du groupe et de son équipe jusque sur le plan marketing. Cet accord pourra faire école en cas de délits similaires.

La FÉDÉRATION LGBT a décidé de partager cette réussite en proposant la co-signature à d'autres associations LGBT. Ainsi, la COORDINATION INTERPRIDE FRANCE, le COLLECTIF CONTRE L'HOMOPHOBIE, SOS HOMOPHOBIE, L'AUTRE CERCLE, veilleront avec nous au respect des engagements de Sexion d'Assaut, sur l'ensemble de l'Hexagone et en Outre-mer.

Retrait des titre incriminés
Nos associations reconnaissent la réalité des engagements tenus par Sexion d'Assaut, en 2010, et le retrait des chansons incriminées des plateformes digitales, et chez certains internautes qui les avaient mis illégalement en ligne.
Nos associations prennent acte de l'engagement du retrait des bacs de l’album « Écrasement de tête » et « Le Renouveau » contenant les chansons concernées, dont il est apparu qu’il faisait encore l’objet d’une commercialisation résiduelle. Ces deux albums seront à nouveau proposés à la vente dans une version expurgée des titres litigieux.

De plus, les membres du groupe de rap Sexion d’Assaut s’engagent à continuer leur parcours artistique dans le respect des autres et de leurs différences, en excluant toute expression publique à caractère raciste, sexiste ou homophobe.

La polémique est close
En conséquence, la FÉDÉRATION LGBT, la COORDINATION INTERPRIDE FRANCE, le COLLECTIF CONTRE L'HOMOPHOBIE, SOS HOMOPHOBIE, L'AUTRE CERCLE, appellent leurs adhérents à ne plus lancer d’action de mobilisation contre ce groupe de rap, à l’exception de tout nouveau fait qui serait révélé et qui serait de nature à rendre caduc ledit accord.

Nos associations, qui restent vigilantes, considèrent la polémique autour du groupe de rap Sexion d’Assaut close et se félicitent qu'au final le respect des personnes LGBT se conjugue avec l'exercice de la liberté d'expression.
La lutte contre l'homophobie et les discriminations a gagné une nouvelle bataille, alors que s'ouvre une période politique des plus propices pour notre combat quotidien qu'est la totale égalité des droits pour les lesbiennes, gays, bi et trans, sans que nous transigions.


Denis Lefèvre, président de la Fédération LGBT - contact@federation-lgbt.org - www.federation-lgbt.org
Stéphane Corbin, président de la Coordination InterPride France - coordination@interpride-france.org - www.interpride-france.org
Hussein Bourgi, président du Collectif contre l'homophobie - collectifcontrelhomophobie@hotmail.com - www.cch.asso.fr
Bartholomé Girard, président de SOS Homophobie - bartholome.girard@sos-homophobie.org - www.sos-homophobie.org
Philippe Orillac, président de l'Autre Cercle - communication@autrecercle.org - www.autrecercle.org

haut de page   



1er octobre 2011    |     Interdiction de la Belgrade Pride Parade 2011
                                          La Serbie doit garantir la liberté de manifester pour les LGBT


Communiqué inter associatif

INTER-LGBT (Marche des Fiertés LGBT Paris) Lesbian & Gay Pride Lille Lesbian & Gay Pride Lyon Lesbian & Gay Pride Montpellier, Languedoc Roussillon Quazar (Lesbian & Gay Pride Angers) Coordination InterPride France

Dimanche 2 octobre aurait dû avoir lieu la Belgrade Pride Parade (Marche des Fiertés LGBT). Cependant, 48h avant son déroulé nous apprenons que celle-ci a été interdite par les autorités pour raison de sécurité. Une fois encore dans cette région, l’extrême droite homophobe a remporté une victoire. Pour le gouvernement serbe, il est urgent d’agir.

Rappelons que le contexte régional est particulièrement lourd. Ainsi, cette année, en 2011, les participants à la marche LGBT de Split en Croatie se sont fait lourdement attaquer par des manifestants nationalistes d’extrême droite. La première marche LGBT de Podgorica au Monténégro, prévue en juin dernier a dû être annulée sous la menace de violences toujours de la part de groupes d’extrême droite.

L’année dernière, alors que les LGBT ont pu défiler pour la première fois à Belgrade, protégés par la police, 6000 hooligans d’extrême droite ont saccagé la ville, entraînant des centaines de blessés parmi les forces de l’ordre et des millions d’euros de dégâts.

Le degré de sécurité de la marche reflète le degré d’homophobie de la société et est un témoin de la peur et du sentiment d’insécurité des personnes LGBT en Serbie. Cette année, deux groupes d’extrême droite, Dveri et Obraz appellent à faire deux rassemblements "pacifiques" distincts, l’un pour "protéger les valeurs familiales", l’autre étant une marche de prière. D’autres groupes non identifiés menacent de mettre à sac Belgrade et d’autres villes du pays. La situation particulièrement préoccupante doit être prise au sérieux et bénéficier d’un vrai dispositif de protection.

Au cours de l’année 2011, les LGBT ont obtenu certaines avancées, notamment un premier procès contre des écrits homophobes, un premier politicien ose être ouvertement gay… mais cela reste grandement insuffisant.

C’est pourquoi l’Inter-LGBT, la LGP Lille, la LGP Lyon, la LGP Montpellier-LR, Quazar et la Coordination Interpride France demandent :

- Que les autorités serbes reviennent sur leur décision d’annuler la marche et veillent à ce que le droit à la liberté d’expression et de réunion des militants en faveur des droits des LGBT soit pleinement respecté pendant la Pride, notamment en fournissant une protection policière suffisante aux manifestants et organisateurs

- Une prise de position ferme du gouvernement serbe, non seulement contre les violences, mais également pour la Pride afin de lui donner une plus grande légitimité dans la société serbe

- Que tous les responsables de violences soient traduits devant les tribunaux, trop peu d’entre eux l’ont été l’année passée

- Que les revendications des organisations LGBT serbes soient enfin prises en compte à travers notamment le vote et l’application d’une loi protégeant les populations LGBT de toutes formes de violences et de discriminations

Par ailleurs, les associations signataires de ce communiqué, elles-mêmes organisatrices de Lesbian & Gay Pride ou de Marches des Fiertés en France, tiennent à réaffirmer tout leur soutien aux organisateurs de la Belgrade Pride Parade.

 

 

 

haut de page